Mohon Foire Saint-Marc. « On croise les doigts »

André Conan, vice-président de la foire Saint-Marc, qui débutera en avril, espère une météo plus clémente d'ici là.

09/03/2017 à 10:37 par journaliste.leploermelais

Le site de la foire Saint-Marc a subi de plein fouet le passage de la tempête Zeus avec des vents à plus de 100 km/h. Pas sûr que tous les arbres soient restés debout... -

Le site de la foire Saint-Marc a subi de plein fouet le passage de la tempête Zeus avec des vents à plus de 100 km/h. Pas sûr que tous les arbres soient restés debout… -

.

Le Ploërmelais : Les derniers jours ont été marqués par le passage de la tempête Zeus. Cela peut-il avoir des incidences pour la préparation de la foire Saint-Marc, notamment à cause des nombreux arbres présents sur le site ?

André Conan : Des arbres, j’en ai à ma porte ! Je ne suis pas encore allé voir sur le site mais il y a certainement des bois morts. Autour de Saint-Marc, c’est assez boisé. Si certains arbres présentent un risque pour la foire, il faudra agir. Lors des préparatifs, nous allons les tester à l’aide de la nacelle qui sert aux installations. Puis on décidera soit de les tailler, soit de les abattre. C’est la préfecture qui donne les consignes. On a demandé une entrevue avec le maire, Josiane Denis.

Que faire pour éviter une mauvaise surprise le jour J ?

Nous avons un chapiteau de 450 m². Il est garanti pour résister à des vents jusqu’à 80 km/h. Mais tout le monde se réfugie dedans dès que la météo est mauvaise alors qu’on nous demande d’évacuer. Ce que l’on craint, ce sont les bâches qu’utilisent les exposants. Elles peuvent s’envoler tel un parasol sur une plage. C’est pour ça que chaque année, on croise les doigts. À Mohon, c’est particulier. Soit c’est une foire sympa, soit les gens ne sont pas de bonne humeur. Tout dépend de la météo.

Au-delà des conditions climatiques, il y a d’autres éléments à prendre en compte pour la sécurité de la foire…

On avait des soucis, il y a deux ans, à cause de jeunes un peu trop alcoolisés… Le président réfléchit actuellement à des solutions pour éviter toutes intrusions. Nous sommes une petite foire mais on ne sait jamais…

Combien d’exposants seront présents ?

On table sur 60 à 100 exposants. Ce qui est plutôt pas mal pour une commune de 1 000 habitants. Après, nous avons aussi une quarantaine de déballeurs. Eux sont plus présents sur les marchés contrairement aux exposants qui sont des artisans ou des commerçants. Au bout de 20 à 30 ans de pratique, on finit par tous les connaître. Même si on en perd de temps en temps, il y a une certaine continuité.

Quel chiffre espérez-vous atteindre sur le nombre de passages à la foire ?

Quand on a 5 000 passages dans le week-end, c’est bien. Nous n’avons pas les moyens de savoir précisément le nombre de personnes qui viennent sur les deux jours. À une époque, la foire tournait un peu mieux et à un moment, on a beaucoup exagéré sur les chiffres. Mais la fréquentation a diminué avec le renforcement de la sécurité. Notamment par rapport à la buvette. Les gens préfèrent ne pas venir plutôt que de subir un contrôle d’alcoolémie à la sortie.

Y aura-t-il des nouveautés en 2017 ?

Nous aurons des animations pour les enfants, des manèges. Ça s’arrête là. Autrefois, nous avons fait venir des groupes de musique et autres. Mais les exposants n’aiment pas ça. Nous essayons d’être à leur service. Ce qui les rebute, c’est l’effort. Ils viennent ici donner de leur temps. Il faut donc éviter de leur faire de la concurrence.

Ce sera la 44e édition de la foire Saint-Marc. Quel est le secret pour inciter les gens à revenir chaque année ?

Les rencontres et la convivialité, c’est imparable. Cela fonctionne depuis 40 ans, on n’a pas de recette miracle. Les gens viennent pour les exposants. À force, ils sont devenus des clients réguliers.

Pratique :

La foire Saint-Marc aura lieu les 22 et 23 avril. Elle se déroule sur le site du Pâtis de Saint-Marc où se trouve également la chapelle Saint-Marc.

56490 Mohon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne