Ploërmel CCI de Ploërmel : Stéphane Jan brigue un nouveau mandat

A l'approche des élections, Stéphane Jan, président de la délégation de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Ploërmel, va solliciter un nouveau mandat. Quel est son rôle ? Ses envies ? Le patron de Bretagne Laser se confie.

26/10/2016 à 15:12 par maeva.dano

Après cinq années de présidence, Stéphane Jan sollicite un nouveau mandat. -
Après cinq années de présidence, Stéphane Jan sollicite un nouveau mandat. -

> Le Ploërmelais : pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Stéphane Jan, président de la délégation de la CCI de Ploërmel : « Je suis à la tête de Bretagne Laser, une société basée à Guer.

Cette entreprise, je l’ai créée en 1996 avec mon frère Cyrille, avec qui je suis associé. Ensemble, depuis 20 ans, nous proposons de la sous-traitance industrielle dans le domaine de la métallurgie, telle que de la découpe laser, du pliage ou de la soudure. Nous nous sommes peu à peu développés au point de nous implanter en Roumanie et au Maroc.

Depuis 2013, nous sommes également propriétaires de l’établissement Labbé Rotiel à Augan, dont le directeur est toujours M. Rotiel, l’un des créateurs.

> Vous êtes président de la délégation de la CCI de Ploërmel depuis près de cinq ans. Expliquez-nous comment vous avez été propulsé aux commandes de cette chambre consulaire.

J’ai été président du club des entreprises du pays de Ploërmel (CEPP) durant trois ans. Soucieux d’être à l’écoute des forces économiques du territoire et d’animer le bassin du pays de Ploërmel, ce poste m’a permis de mieux connaître le tissu économique de la région.

Aussi, en 2011, j’ai été sollicité pour intégrer la liste se présentant aux élections de la CCI du Morbihan. Désireux d’être à nouveau utile pour mes confrères, j’ai accepté la proposition, ce qui m’a valu de devenir président de la délégation de la CCI de Ploërmel. Une structure avec laquelle j’avais déjà eu de nombreuses interactions, mais qui restait malgré tout assez floue pour moi…

> Quelles sont les missions de la délégation de la CCI de Ploërmel ?

La mission de la délégation de la CCI est de porter vers le haut le créateur, puis le chef d’entreprise. En effet, elle assure l’accompagnement d’un porteur de projet économique dès son inscription en le conseillant et en l’aidant à remplir toutes les formalités administratives nécessaires. Elle le soutient par la suite dans son développement, en proposant un pôle de formation tant destiné aux chefs d’entreprise qu’aux salariés, mais également en l’aiguillant dans ses investissements, ses stratégies ou encore son développement international.

La CCI représente et porte le message des entreprises auprès des pouvoirs publics. Elle est représentée dans de nombreuses instances de concertation et de décision sur tout le territoire morbihannais. Elle donne par exemple un avis consultatif à la CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial) afin d’équilibrer aux mieux les forces économiques sur la région.

> Quel est votre rôle en tant que président ?

Etre à l’écoute des confrères afin d’identifier au mieux leurs problématiques, et donc tenter de répondre aux besoins du territoire et de défendre les acteurs et leurs intérêts auprès des instances publiques. Un rôle prenant… mais passionnant !

> Que retenez-vous de vos cinq années de présidence ?

Qu’il est important de faire travailler les entreprises en réseaux ! En effet, il y a énormément de réseaux proches des chefs d’entreprise (clubs, instances techniques, associations…) qui permettent de développer le business, mais aussi les compétences et les connaissances… et parfois même de mieux connaître les aides auxquelles le chef d’entreprise peut prétendre.

> Vous êtes à nouveau candidat aux élections de la CCI du Morbihan. Avec une seule liste, vous êtes a priori sûr de repasser…

C’est vrai. Malgré les 29 000 établissements inscrits au Registre du commerce et des sociétés, il est très difficile de trouver les 50 candidats grâce à qui l’on peut constituer une liste représentative de tout le territoire morbihannais. Il faut dire que, bien souvent, les chefs d’entreprise ont déjà fort à faire et qu’il peut leur être difficile de trouver du temps pour s’impliquer.

De ce fait, une seule liste se présente à ces élections. J’invite, malgré tout, les chefs d’entreprise à voter afin de montrer qu’ils s’intéressent à la vie économique de leur département.

Bonne nouvelle, sur cette liste, le nombre de représentants du Pays de Ploërmel passe de 6 à 9 ! Cela nous permettra donc, à l’avenir, de travailler de manière collective, donc d’être plus efficaces.

> Quelles seront vos priorités demain ?

Continuer à mener notre mission de développement et d’harmonie au niveau économique, mais aussi mener les projets que nous n’avons pas eu le temps de voir aboutir en 5 ans. En ce sens, il faut persévérer dans la dynamisation des centres-villes et des centres-bourgs, valoriser les outils numériques aujourd’hui devenus une nécessité si l’on souhaite réussir et se développer, mais aussi miser davantage sur le développement touristique de la région, domaine dans lequel il reste encore beaucoup à faire. »

Propos recueillis par Maëva Dano

Pratique :

> Chaque chef d’entreprise est invité à voter, du 20 octobre au 2 novembre.

> Les candidats du Pays de Ploërmel : Stéphane Jan (Guer) ; Carol Asfez (Guer) ; Marie-Henriette Bernard (Ploërmel) ; Françoise Perrochais (Guer) ; Mireille Picard Sauvage (Ploërmel) ; Jean-Yves Gauthier (Saint-Léry) ; Franck Morand (Ploërmel) ; Mickaël Suire (Ploërmel) et Christophe Morin (Tréal).

56800 Ploërmel

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne