Mauron : rififi entre les offices de tourisme

Faire fusionner l’office de tourisme de Mauron avec ceux de Guer et Paimpont. Pour ses membres, il en est hors de question ! Aussi, ils appellent les élus communautaires à s’opposer à une telle projection. Explications.

Dernière mise à jour : 11/04/2013 à 10:25

IMG_0555.JPG

Depuis plusieurs années déjà, par souci de mieux valoriser leur territoire commun qu’est Brocéliande, les offices de tourisme de Mauron, Guer et Paimpont se rapprochent afin de mener des actions communes. « Edition de plaquettes, de cartes, mise en place d’une cotisation unique… De nombreuses initiatives ont d’ores-et-déjà été applaudies par les élus et les professionnels du tourisme du secteur », explique Jacky Ealet, le président de la structure du pays de Mauron, implantée à Tréhorenteuc.

> « Tout allait pour le mieux »

Mais voilà, si selon lui « tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes », un projet de fusion des trois offices lancée par les communautés de communes concernées pourrait, s’il est validé, mettre à mal et démanteler « un existant dont la qualité de fonctionnement est reconnue. »
Les conclusions d’une étude visant à renforcer la coopération existante, lancée à l’initiative de Paimpont par les trois établissements communautaires, prônent en effet la création d’un syndicat mixte commun aux trois territoires et la mise en place d’un office de tourisme intercommunautaire.

> « Défavorable »

« Dès que notre conseil d’administration et celui de Guer ont pris connaissance de ces préconisations, ils ont émis un avis défavorable au projet de structure unique esquissé, reprend Jacky Ealet. Notre inquiétude ? Les incidences financières et sociales d’une telle restructuration mais aussi le risque de voir un seul et unique office de tourisme se former à Paimpont. »…

> La suite dans notre édition du vendredi 12 avril 2013…

Revue de web

    fournis par Google